Google Translate

Worldwide | France

20 avril 2004 - Diffusion immédiate

Les Data Centers : un investissement stratégique pour l'industrie des services financiers

Les informations, autrement dit les données, sont au cœur de l’industrie moderne des services financiers. Pour John Siemon, vice-président de Siemon, l’un des leaders du secteur des technologies et solutions de câblage réseau, les hauts niveaux de disponibilité et de sécurité des données dépendent de la manière et de l’endroit où elles sont stockées et traitées.

Ces quelques dernières années, le monde a radicalement changé. Non seulement les risques pour la sécurité sont omniprésents, mais les entreprises comptent plus que jamais sur leur infrastructure réseau pour transmettre leurs données stratégiques, aussi les pannes et indisponibilités leur coûtent-elles de plus en plus cher. La continuité des opérations est un composant vital de la survie d’une entreprise, de sa réussite et de son positionnement sur le marché.

Des chiffres publiés en 2002 par le Ministère britannique du Commerce et de l’Industrie montrent qu’au cours de l’année précédente 44 % des entreprises britanniques ont eu à subir au moins une fois les conséquences fâcheuses d’une faille de sécurité. Plusieurs ont déclaré des pertes supérieures à 500 000 £. Plus de 90 % des sociétés européennes disposent aujourd’hui de connexions à Internet et de sites Web. Consciente des nombreux facteurs en jeu, la Commission Européenne s’est attachée à promouvoir l’importance de la sécurité des données auprès de ses Etats Membres. Il est question qu’une agence européenne pour la sécurité des réseaux et des informations assume ce rôle et renforce la coordination des sources de renseignement concernant la sécurité des informations. Beaucoup d’autres pays et régions suivent cet exemple.

Le gouvernement américain a récemment amorcé le plus grand programme de sécurité de son histoire. En effet, la mise à niveau des infrastructures réseau pour prévenir les failles de sécurité et les indisponibilités se chiffre en milliards de dollars.

D’après John Siemon : « Les entreprises et administrations savent à quel point leurs données sont leur meilleur atout, aussi font-elles aujourd'hui le maximum pour assurer la disponibilité et la sécurité de leurs données. Chaque réseau de données repose sur un système de câblage. Pour prévenir les indisponibilités de leur réseau et pérenniser leurs investissements, les entreprises accordent de plus en plus d’attention à leurs systèmes de câblage, depuis le data center jusqu’aux bureaux et ateliers d’usine. L’utilisation de systèmes de câblage de pointe et de grande qualité est devenue une condition sine qua non, notamment pour prendre en charge les nouvelles applications convergentes basées sur IP et satisfaire les exigences de largeur de bande, de fiabilité et de redondance.

Le rôle de plus en plus déterminant des data centers

Le rôle des data centers est plus stratégique que jamais dès lors qu’il s’agit de renforcer la sécurité et la disponibilité des données. Ceci se traduit par le recours généralisé aux data centers, des investissements accrus et l’élaboration de nouvelles normes.

Les data centers peuvent représenter jusqu'à 50 % du budget informatique d'une entreprise. Selon la dernière étude de marché entreprise en Amérique du Nord par Infonetics Research, le marché des data centers, services et produits compris, devrait connaître une croissance de 47 % entre 2003 et 2007 et passer de 10,6 à 15,6 milliards de dollars.

En 2004, la TIA (Telecommunications Industry Association) devrait publier la dernière norme de conception des data centers et locaux de serveurs informatiques (ANSI/TIA/EIA-942). Cette norme s’adresse aux architectes qui ont besoin de bien connaître les impératifs d’un data center. Ses spécifications porteront sur les configurations minimales requises pour protéger les data centers et locaux serveurs, lieux stratégiques s’il en est.

S’exprimant sur la nature stratégique des data centers, John Siemon précise : « Un data center bien conçu doit pouvoir garantir de hauts niveaux de disponibilité, d'accessibilité, d'évolutivité et de fiabilité. » L’objectif de fiabilité de 99,999 % correspond à des indisponibilités de quelques minutes par an et non plus de plusieurs heures ou jours. Un taux de 99,99 % revient également à près d’une heure d’indisponibilité par an. Un data center est bien plus qu’un endroit où l'on entrepose des serveurs. Les transactions mondiales s’effectuent aujourd’hui principalement par voie électronique, aussi le data center est-il comparable au coffre-fort virtuel d’une banque, là où les actifs financiers sont conservés et où sont exécutées les transactions, chiffrées à plusieurs milliards par jour. La sécurité des data centers est en train d’être renforcée grâce à des solutions de stockage redondantes, éloignées géographiquement. Il peut s’agir de deux centres appartenant à la même société ou d’une solution virtuelle, les serveurs étant hébergés à distance, même si l’utilisateur a l’impression qu’ils sont sur le même site.

Anticipant le rôle prédominant que les data centers endosseront à l’avenir, Siemon déclare : « Le data center devra accompagner la croissance et les évolutions des équipements, maintenir sa conformité aux normes et répondre aux exigences de bande passante, tout en restant gérable et fiable. » L’infrastructure doit pouvoir accompagner la croissance et offrir suffisamment de redondance. Les indisponibilités liées à des opérations de maintenance de l’infrastructure sont inacceptables.

Les data centers se composent de systèmes de communication en réseau haut débit et robustes, capables de gérer le trafic sur réseaux SAN (Storage Area Networks) et NAS (Network Attached Storage), de groupes de serveurs de fichiers, d’applications et de services Web, ainsi que des autres composants d’un même environnement contrôlé. Les critères de contrôle de l'environnement sont la qualité de l’air, la température, le taux d'humidité, les installations électriques, les dispositifs de sécurité et l'accès physique aux locaux. L’environnement doit également pouvoir supporter des catastrophes naturelles, inondations, tremblements de terre et ouragans.

L’Uptime Institute classe les data centers en quatre catégories, selon leur degré de redondance. Un data center de Niveau 4 (parfaitement redondant) avec un taux de disponibilité de 99,995 % doit normalement assurer la reprise sur panne automatiquement (sans intervention humaine). De même, la maintenance des serveurs, applications et périphériques ne doit induire aucune perte de continuité des opérations, les services étant relayés par des installations en miroir. Les centres de Niveau 4 disposent également de services d’alimentation et de télécommunications redondants, avec deux accès distincts au bâtiment pour assurer la reprise sur panne automatique. Le data center peut ainsi équilibrer les charges des applications et de traitement.

Les entreprises ont de plus en plus recours à des produits basés sur IP pour établir la communication entre leurs périphériques de stockage et les composants de leur réseau. Les solutions IP sont de fait bien plus évolutives et fiables que leurs prédécesseurs. Elles utilisent le même protocole universel et des techniques communes de gestion, d’affectation de priorité et d’acheminement, pour rationaliser les performances du réseau et en simplifier la gestion.

Les composants électroniques étant de plus en plus compacts et miniaturisés, l’encombrement au sol est minimum dans un data center. C'est le cas des commutateurs de télécommunication, des serveurs à lame, des solutions d'alimentation sans coupure et autres composants d'un data center, qui occupent désormais peu de place dans un rack et non plusieurs racks comme précédemment.

Le rôle stratégique du data center attire l’attention des entreprises du monde entier et particulièrement l’industrie des services financiers où la continuité et la fiabilité des transactions sont des critères vitaux. L’infrastructure de câblage d’un data center est déterminante. Les réseaux SAN, NAS et les applications d’entreprise étant désormais exécutés sur IP, il est impératif de contrôler les capacités et performances des systèmes de câblage existants. Les entreprises sont conscientes qu’il leur faut des systèmes de câblage aptes à prendre en charge davantage de bande passante. Elles investissent d’ores et déjà dans le 1 Gigabit, voire le 10 Gigabit pour anticiper les besoins futurs de leurs data centers. De surcroît, les solutions tout juste conformes risquent de manquer de stabilité en raison de leur marge de performance insuffisante, ce qui risque d’entraîner des indisponibilités ou de plus forts ralentissements et donc un manque de productivité.

Pour en savoir plus sur le rôle stratégique des data centers, consultez le livre blanc La solution 10G ip™ de Siemon pour data centers, sur www.siemon.com/us/white_papers/

A propos Siemon - www.siemon.com
Fondé en 1903, Siemon est un chef de file de l'industrie spécialisé dans la conception et la fabrication de solutions de systèmes de câblage haut niveau. Le siège de Siemon est situé aux Etats-Unis dans le Connecticut et l'entreprise dispose de bureaux et de partenaires dans le monde entier. Siemon propose la gamme la plus complète de systèmes de câblage cuivre (à paires torsadées blindées et non-blindées) et fibre du marché. Avec plus de 400 brevets actifs et spécifiques au câblage structuré, Siemon Labs investit largement dans la R&D et le développement de normes industrielles, soulignant l'engagement à long terme de l'entreprise envers ses clients et l'industrie.
Contact Presse:
Susann Bladwell, PR Consultant
T:   +49 (0)351 7958 8433
M:  +49 (0)176 7863 4709
sbladwell@clearcommunications.de

Cisco and Siemon

Cisco Technology Developer Partner


See Siemon in Cisco Marketplace:

Etudes de cas
Finance, gouvernement, éducation, industrie, domaine médical , etc...
» Lire les études de cas
Trouver un distributeur
Liste des distributeurs autorisés par Siemon près de chez vous
» Localiser des distributeurs